Depuis leur officialisation, les Google Glass ont su attirer bon nombre de développeurs, dont certains noms importants, et c’est ainsi que l’on retrouve depuis mai 2013 l’application Twitter pour les Google Glass. Enfin, que l’on retrouvait plutôt, puisque le Glassware Twitter a disparu de la circulation.

Inutile de le rechercher sur la version web de la boutique d’applications des Google Glass, ni sur la boutique elle-même d’ailleurs : le Glassware Twitter n’y est plus et, si vous le possédez et que vous le désinstallez pour une raison ou pour une autre, rien ne vous permettra de le réinstaller.

L’explication est a priori à rechercher du côté des récents changements apportés au firmware des Google Glass qui se tourne doucement mais sûrement vers Android Wear, rendant obsolète la Mirror API utilisée jusque-là par l’application Twitter pour Google Glass.

Le fait est que les Google Glass tardent à être rendues disponibles au public, avec un programme Explorer qui n’en finit pas, qui n’est toujours pas disponible en dehors des États-Unis et de la Grande-Bretagne, et qui ne permet toujours pas de mettre la main sur les lunettes connectées pour moins de 1 500$, ce qui constitue une somme importante.

Beaucoup trop importante même pour imaginer que les Google Glass soient, avec un tel prix, possédées par un large public. Autrement dit, la base d’utilisateurs des Google Glass n’est pas grosse, et cela a peut-être découragé Twitter de mettre des moyens supplémentaires pour son Glassware.

Va-t-on vers une généralisation de ce fait ? Après tout, il est tout à fait possible que le nombre d’utilisateurs limité depuis plusieurs années soit loin d’encourager les développeurs à se lancer dans l’aventure d’un Glassware, et on les comprend.

Reste donc à attendre ce que nous réserve Google pour l’avenir de ses lunettes : avec un prix amoindri et une disponibilité à plus large échelle, les Google Glass pourront séduire, et ce n’est qu’à ce moment-là que les développeurs reviendront réellement.

Jérémy Heleine
Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur la Fredzone et ici-même.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.