Accompagnant fidèlement le Galaxy S5, le Gear Fit est le dernier bracelet connecté de Samsung à destination des sportifs. Bien décidé à entretenir votre santé, le Samsung Gear Fit veut vous aider à surveiller celle-ci en vous assistant lorsque vous faites du sport. Enfin, ça, c’est la promesse du constructeur, mais est-elle tenue ? Réponse dans ce test !

Spécifications

Avant de rentrer plus dans les détails de l’utilisation du Gear Fit, faisons un petit tour de ses spécifications, très rapide puisque ce n’est, comme souvent, pas vraiment ce qui nous intéresse dans un objet comme celui-ci.

On trouvera donc sur le Samsung Gear Fit un écran incurvé de 1,84 pouces affichant une résolution de 432 × 128 pixels supporté par une batterie de 210 mAh. Le Gear Fit mesure 23,4 × 57,4 × 11,95 millimètres pour un poids de 27 grammes.

Le Samsung Gear Fit est disponible au prix de 199,90€ en plusieurs coloris, au nombre de six pour être exact : noir, gris, bleu, vert pomme, orange et rouge, de quoi plaire à tout le monde. D’ailleurs, le bracelet est interchangeable, histoire d’avoir une couleur pour chaque jour de la semaine (vous n’aurez qu’à faire une pause le septième jour !).

La boîte du Samsung Gear Fit
La boîte du Samsung Gear Fit

Avec le Gear Fit, Samsung a encore une fois fait le choix d’une boîte en carton imitation bois, plutôt sympa à regarder. Le contenu de cette même boîte est des plus classique avec bien entendu le Gear Fit lui-même accompagné de ses fidèles brochures et autres guides. On trouvera également un câble USB et un petit boîtier permettant de recharger la bête.

Design et ergonomie

À première vue, on pense tout de suite que le Gear Fit est un peu trop large mais il suffit de l’essayer pour se rendre compte que ce n’est pas du tout un handicap, bien au contraire. Loin d’être encombrant, le Samsung Gear Fit est confortable et se laisse facilement oublier, ce qui est plutôt agréable quand on pense à l’utilisation qu’on est censé en faire.

Le bracelet en lui-même est en plastique et l’attache consiste en deux simples crans à venir clipser dans les bons trous pour obtenir le tour de poignet souhaité. Le Gear Fit tient bien mais il est difficile de juger de la solidité d’une telle attache sur la durée et on pourrait penser que les trous en questions, ou même les crans eux-mêmes, finissent par s’abîmer. Mais cela reste à voir.

Le Samsung Gear Fit de dos
Le Samsung Gear Fit de dos

Côté design, le Samsung Gear Fit est plutôt élégant. Bien sûr, c’est une question de goût et tout le monde n’aimera pas forcément mais je le trouve plutôt sympa pour ma part. Au niveau des contrôles, ils se font sur l’écran qui est tactile, le Gear Fit n’intégrant qu’un seul et unique bouton sur le côté.

Expérience utilisateur

La résolution de l’écran du Samsung Gear Fit pourrait paraître un peu faible, mais on se rend vite compte qu’on n’a absolument pas besoin de plus. L’image est nette et surtout belle et, même si ce n’est pas forcément ce qu’on recherche en premier sur ce type d’appareil, c’est toujours bon à prendre ! Le tactile est suffisamment sensible pour être agréable à utiliser, tandis que le système est très réactif et bien fluide.

[pull_quote_right]Activer le Gear Fit, c’est aussi simple que de lever le bras.[/pull_quote_right]

Pour activer cet écran, vous pouvez appuyer sur le bouton du Gear Fit, mais il y a mieux : en levant le bras dans un mouvement proche de celui qu’on fait quand on regarde une montre, l’écran s’activera. C’est très pratique quand vous êtes en plein exercice, comme sur un vélo par exemple, puisque vous n’avez pas besoin de vos deux mains pour surveiller l’heure et c’est plutôt cool. En revanche, ce n’est pas parfait : à des moments où on voudrait voir l’écran s’activer, on n’a pas fait le bon mouvement, et à d’autres où l’on aimerait être tranquille, on l’a fait sans faire attention.

Le Samsung Gear Fit au poignet-fit-poignet
Le Samsung Gear Fit au poignet-fit-poignet

En allant fouiller du côté des paramètres, on en découvre un qui va se révéler très pratique lors de l’utilisation du Gear Fit : le choix entre un affichage horizontal et vertical. Vous allez ainsi pouvoir sélectionner l’option qui vous conviendra le mieux, et c’est encore une fois un très bon point.

L’un des gros points forts du Samsung Gear Fit est sans doute son autonomie : en le laissant constamment allumé et en l’utilisant pour faire un peu de marche et de vélo, il tient facilement plusieurs jours. Samsung annonce une autonomie de cinq jours et ne nous trompe pas. Bien sûr, une utilisation moins modérée réduit cette durée, mais vous devriez pouvoir le garder au minimum deux jours sans rien recharger.

Les fonctionnalités

[pull_quote_left]Le Gear Fit mesure vos pas et vous suit dans vos objectifs.[/pull_quote_left]

Le Samsung Gear Fit intègre un bon nombre de fonctionnalités aussi diverses qu’utiles. On trouvera ainsi sur le bracelet connecté un minuteur et un chronomètre par exemple, pratique pour créer ses propres exercices. La fonction la plus utilisée du Gear Fit est probablement le podomètre qui permet ainsi de compter le nombre de pas que vous faites dans la journée. Il est ainsi possible de se fixer un objectif à atteindre chaque jour et le bracelet vous notifiera lorsque vous aurez atteint 50% et 100% de ce même objectif.

Un cardiofréquencemètre équipe également le Samsung Gear Fit, afin de mesurer notre fréquence cardiaque. L’outil semble assez fiable et n’est donc pas seulement gadget.

Le Samsung Gear Fit se décompose
Le Samsung Gear Fit se décompose

L’une des sections les plus intéressantes du Gear Fit est sans doute la section Exercice qui permet de prendre différentes mesures en fonction de l’activité faite. Ainsi, vous avez le choix entre la course à pied, la marche, le vélo et la randonnée. Vous pourrez alors voir la distance que vous parcourez sur chaque activité ainsi que le nombre approximatif de calories brûlées.

Durant un exercice, le cardiofréquencemètre fonctionne en permanence et surveille ainsi votre activité. Cependant, il semblerait qu’il soit sujet à des erreurs de mesure pendant cette utilisation bien spécifique puisqu’il m’a parfois affiché des valeurs proches de 180 battements par minute à des moments où ça n’était clairement pas le cas. C’est un peu dommage.

[pull_quote_right]Le Gear Fit vous dit si vous dormez bien.[/pull_quote_right]

Le sommeil, c’est important pour la santé, et le Samsung Gear Fit vous propose également une fonctionnalité pour le surveiller. En l’activant et en gardant le bracelet au poignet toute la nuit, vous pourrez donc voir combien de temps vous dormez et surtout veiller sur la qualité de votre sommeil en vérifiant si vous avez beaucoup bougé ou non.

Une synchronisation parfaite

Le Samsung Gear Fit est un bracelet connecté, mais nous n’avons pas encore évoqué la question de cette connexion, justement. Malheureusement, pour synchroniser votre Samsung Gear Fit, vous aurez besoin d’un smartphone Samsung. Officiellement, tout du moins, car comme d’habitude on trouve des moyens détournés d’installer les bonnes applications qui vont bien sur d’autres smartphones, mais c’est tout de suite moins facile et ça ne fonctionne pas tout le temps.

Quoiqu’il en soit, une fois la synchronisation faite, elle permet de transférer les données du Gear Fit sur l’application S Health de Samsung, afin d’y voir toutes nos données au même endroit, pour tout bien surveiller comme il faut. Les données se transfèrent automatiquement via Bluetooth, mais il est aussi possible d’activer manuellement cette synchronisation à partir du smartphone et de l’application S Health elle-même.

Sur le smartphone, l’application Gear Fit Manager doit être installée. Elle vous permettra de faire le lien entre le terminal en question et le Gear Fit et vous laissera par ailleurs personnaliser un peu ce dernier. Ainsi, depuis Gear Fit Manager, vous allez pouvoir modifier le fond d’écran du Gear Fit mais aussi son style d’horloge et même la disposition des icônes du menu. Plutôt pratique.

Le Samsung Gear Fit et son Samsung Galaxy S5
Le Samsung Gear Fit et son Samsung Galaxy S5

La synchronisation avec le smartphone permet également de recevoir vos SMS directement sur votre Gear Fit : vous pourrez y lire le dernier message reçu en date (s’il n’est pas trop long, sinon il faudra sortir le smartphone), ce qui est particulièrement pratique en exercice. D’ailleurs, le détail qui vous montrera à quel point l’objet est pratique, ce sont les réponses automatiques : une fois le message lu, vous pourrez y répondre avec des messages pré-enregistrés comme “Oui“, “Non“, “Je vous rappelle plus tard“. Le truc cool, c’est que ces modèles sont personnalisables, toujours depuis Gear Fit Manager.

C’est d’ailleurs depuis Gear Fit Manager que vous allez pouvoir recevoir plus de notifications sur le Gear Fit puisqu’il vous sera possible d’y activer les notifications provenant de Gmail ou de Twitter par exemple.

Par défaut, vous trouverez cependant un second type de notifications : les appels, que vous allez pouvoir rejeter depuis votre bracelet, pour ne pas être dérangé pendant votre séance de sport.

Enfin, pour ceux qui aiment faire du sport en musique, il est également possible de contrôler celle qui est diffusée sur votre smartphone depuis le Gear Fit, un moyen efficace et pratique de choisir ce qu’on écoute et à quel volume tout en gardant le smartphone en poche, puisque sortir ce dernier quand on court n’est pas toujours facile.

Deuxième avis

Parce qu’on n’a pas tous le même avis et les mêmes points de vue, on a jugé utile de vous présenter un deuxième test du Samsung Gear Fit, en vidéo cette fois-ci, présenté par Yohann qui va un peu plus en profondeur dans les fonctionnalités disponibles.

Mots-clés : Gear FitSamsungTests
Jérémy Heleine
Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur la Fredzone et ici-même.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.