Avant qu’Android Wear ne soit disponible, nous savions déjà que nous retrouverions la LG G Watch (testée ici) avec son design moderne qui tranche avec la tradition. Mais justement, pour ce côté traditionnel, nous attendions la Moto 360 qui aura pris son temps pour venir. Si bien que LG a annoncé la G Watch R (testée ici) avant.

Mais inutile de ressasser ces vieilles histoires : aujourd’hui, la Moto 360 est bien là, et il était temps de vous en proposer un test complet. Les attentes étaient-elles justifiées ? Motorola dominera-t-il le marché Android Wear ? Pour le savoir, le mieux est encore de lire les lignes qui suivent !

Spécifications

Avant toute chose, et comme il est de coutume de le faire sur Machineo, nous allons faire un rapide tour des spécifications de la Moto 360, nécessaire afin que l’on parle bien tous de la même chose et qu’on évite de confondre les vraies spécifications avec des détails entendus dans quelques rumeurs…

La Moto 360 est circulaire et vient avec un écran de 1,5 pouces de diamètre avec cependant une petite subtilité : le bas de ce même écran est tronqué, ce qui explique sa résolution qui pourrait paraître étrange sans cette information : 320 × 290 pixels.

Sous le capot, on retrouve un processeur Texas Instruments OMAP 3 accompagné de 512 Mio de RAM et de 4 Go de mémoire interne. Alimentée par une batterie de 320 mAh, son boîtier mesure 46 mm de diamètre pour une épaisseur de 11 mm, le tout offrant un poids de 49 g.

La Moto 360 tourne sous Android Wear et dispose d’un podomètre ainsi que d’un moniteur de fréquence cardiaque. Elle propose également un bouton ainsi qu’une résistance à l’eau et à la poussière : la montre de Motorola est certifié IP 67.

Boîte de la Moto 360
La boîte de la Moto 360 est simple et élégante

Comme je sens que vous ne seriez pas totalement contre, voici un petit récapitulatif de ces spécifications.

Fiche technique
Nom Description
Écran 1,5 pouces
Résolution 320 × 290 pixels
Processeur TI OMAP 3
RAM 512 Mio
Mémoire pleine 4 Go
Connectivité Bluetooth 4.0
Capteurs Accéléromètre, podomètre, cardiofréquencemètre
Système d’exploitation Android Wear
Batterie 320 mAh
Autonomie annoncée Une journée
Dimensions 46 × 46 × 11 mm
Poids 49 g
Étanchéité Norme IP 67
Prix 249€

Plutôt élégante et originale, la boîte de la Moto 360 est ronde et contient plusieurs choses. La montre elle-même, bien sûr, mais aussi quelques petites notices ainsi qu’un dock de chargement permettant de gonfler la batterie à bloc avant de partir en vadrouille. Ce dock pourra être branché sur une prise électrique grâce à l’adaptateur micro USB qui est fourni. Cependant, pas de trace d’un câble USB pour connecter la montre à un ordinateur.

Boîte de la Moto 360
Tout le contenu de la boîte de la Moto 360

Design et ergonomie

Depuis le début, Motorola joue sur l’aspect de la Moto 360 qui se doit d’être plus élégante que toutes ses concurrentes. Et il faut avouer qu’elle est plutôt agréable à regarder avec son cadre métallique et son aspect soigné.

La Moto 360 de face
La Moto 360 vue de face
La Moto 360 de dos
La Moto 360 vue de dos

Avec son bouton situé sur le côté droit, elle rappelle réellement une montre traditionnelle et le bracelet en cuir qui est fourni par défaut ne gâche rien. On notera cependant que, tout élégant qu’il soit, le cuir a aussi ses défauts, dont celui de marquer immédiatement le moindre pli que vous faites pour porter la montre à votre poignet. Si on craint alors que le bracelet finisse par s’abîmer avec le temps, il ne semble pas en être altéré pour autant, donc on peut se permettre de faire l’impasse sur ce défaut qui n’en est pas vraiment un.

La Moto 360 au poignet
La Moto 360 au poignet

Étant utilisateur de la LG G Watch, j’ai été surpris par le poids de la Moto 360 qui est beaucoup plus légère : si sur le papier la différence n’est que de quelques grammes, au ressenti, c’est autre chose. Ainsi, là où la G Watch se faisait oublier rapidement, la Moto 360 passe pour être quasiment imperceptible au bout d’un moment. Un très bon atout, donc, et on ne peut que saluer la performance de Motorola qui est parvenu à proposer des matériaux nobles sans alourdir la bête.

En bref, la Moto 360 est élégante et confortable à porter, et ce n’est clairement pas sur ces points-là que la belle perdra des points.

Expérience utilisateur

Avec Android Wear, on était en droit de penser que l’expérience ne changerait pas beaucoup par rapport à une autre montre utilisant le même système d’exploitation, mais certains détails font que cette même expérience est en réalité radicalement différente.

Par défaut, Motorola propose bien évidemment un cadran avec aiguilles utilisant au maximum l’aspect circulaire de la Moto 360. On pourra trouver d’autres cadrans exclusifs à la montre de Motorola que certains aimeront, et d’autres pas. Quoiqu’il en soit, on aura du mal à passer sur un défaut de l’écran : le fait qu’il soit tronqué est gênant.

Écran rogné de la Moto 360
L’écran rogné de la Moto 360 est son principal défaut

L’exemple des cadrans circulaires à aiguilles est plutôt bon, puisqu’il illustre parfaitement le problème : on ne voit pas les chiffres du bas. Alors bien évidemment, si on est quand même au courant que c’est à cet endroit qu’on trouvera le 6, cela reste gênant et on regrette que Motorola ait conservé cette idée de troncature jusqu’au bout.

Par ailleurs, l’écran est légèrement biseauté, et la réfraction fait alors que l’image est “tordue” sur les bords. Ce n’est pas plus gênant que ça mais ça mérite d’être souligné tout de même.

Biseau de la Moto 360
Le biseau de la Moto 360 est sympa mais un peu gênant

Finalement, le seul problème de la Moto 360, mais il est de taille, c’est sa réactivité. L’image est très belle, il n’y a rien à redire là-dessus, mais la montre a tendance à souffrir de quelques latences par moments et il lui arrive ainsi de ne pas prendre en compte certains mouvements sur l’écran tactile. Heureusement, ces ralentissements ne sont pas là constamment mais ça reste dommage quand même : peut-être aurait fallu un peu plus de puissance ou un écran moins gourmand.

Et en parlant de gourmandise de l’écran, le mode veille de la Moto 360 change quelque peu par rapport à ce que nous pouvons voir sur la G Watch par exemple : l’écran n’est pas “constamment allumé” à proprement parler, ce qui était le cas sur la montre de LG. Motorola a opté à la place pour un système légèrement plus intelligent et n’affiche l’écran en noir et blanc que si c’est nécessaire.

La Moto 360 en veille
La Moto 360 en veille

Autrement dit, l’écran n’affiche l’heure que si vous la regardez. Sur le papier l’idée est très bonne mais on se retrouve le plus souvent à devoir finalement appuyer sur l’écran ou le bouton pour allumer l’écran qui n’a pas compris qu’on voulait le regarder.

Globalement, il n’y a rien à dire de plus sur Android Wear que ce que nous avions déjà dit sur la LG G Watch : mon avis personnel n’a pas changé depuis. On peut quand même souligner que le bouton est assez pratique puisqu’il permet de ne pas dépendre d’une station de recharge pour allumer la montre.

Reste à évoquer la délicate question de l’autonomie et, à ce jeu-là, la Moto 360 n’est clairement pas la meilleure candidate. Nous atteignons sans problème la journée d’autonomie annoncée, mais il ne faudra pas espérer plus : même en faisant attention et en restreignant dans l’utilisation de la montre, conserver la belle 36 heures d’affilée est presque mission impossible.

La Moto 360 en charge
La Moto 360 en charge

L’écosystème Motorola

Néanmoins, il y a une chose qui différencie la Moto 360 des autres montres Android Wear et c’est, comme souvent avec Android, l’écosystème mis en place par le constructeur. Ainsi, même si vous disposez de Google Fit, des outils propres à Motorola peuvent vous aider à surveiller votre santé et votre activité physique.

Parmi ces outils, on trouve ainsi l’application Moto Body Pas qui, comme son nom l’indique, utilise le podomètre de la Moto 360 pour vous afficher le nombre de pas que vous faites dans la journée, avec un historique et un équivalent en kilomètres à la clé. Plutôt pratique puisque, contrairement à Google Fit, Moto Body Pas est présent par défaut sur la Moto 360.

Moto Body Pas
Moto Body Pas compte vos pas et le fait bien

Cette application est loin d’être toute seule puisqu’elle est accompagnée de Moto Body Calories que je ne vous ferai pas l’affront de décrire tant son nom est clair. De même, Moto Body Activité Cardiaque vous permettra de suivre l’activité de votre cœur tout au long des jours qui passent.

Reste à répondre à la question : comment déterminer cette activité ? Grâce à une dernière application : Moto Body Fréquence Cardiaque qui lance la mesure de votre pouls et qui vous permet même de mesurer ce dernier en continu, ce qui fait partie des bonnes idées.

Moto Body Fréquence Cardiaque
Moto Body Fréquence Cardiaque mesure… votre fréquence cardiaque

Côté smartphone, vous pourrez télécharger l’application Moto Connect. Si vous n’avez pas besoin d’un smartphone Motorola pour cela, Moto Connect n’est utile que pour la Moto 360 en ce qui concerne Android Wear, et c’est presque dommage.

Motorola Connect et la Moto 360
Motorola Connect sur le Moto G et la Moto 360

En effet, Moto Connect complète l’application compagnon Android Wear et propose par exemple de mettre à jour votre profil Moto Body utilisé par les applications citées précédemment. Mais ce n’est pas tout, puisque vous pourrez également personnaliser facilement les cadrans utilisés par la montre de Motorola, et ça c’est une bonne chose sur laquelle nous reviendrons plus en détails dans un prochain article dédié.

Mots-clés : Moto 360MotorolaTests

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.