Microsoft vient de présenter une nouvelle tablette, la Surface Go. L’appareil a de solides arguments en sa faveur, à commencer par un prix de vente très accessible. Le modèle de base coûtera en effet 399 $.

Et il faut bien l’avouer, c’est un argument de taille. La Surface Go est en effet la tablette la moins chère de la gamme et elle risque par conséquent de faire de nombreux adeptes.

Surface Go, la future meilleure amie des étudiants ?

D’autant qu’elle place la barre très haut en termes de finitions.

Ici, Microsoft n’a pas cherché à réinventer la roue et la Surface Go hérite ainsi d’un châssis en magnésium très proche de celui de la Surface Pro. Comme à son habitude, la firme a également doté sa nouvelle ardoise d’un pied inclinable pouvant prendre plusieurs positions différentes.

Le connecteur magnétique répond lui aussi à l’appel. La Surface Go pourra donc se transformer en un netbook en quelques secondes. En revanche, la tablette ne sera pas vendue avec une housse clavier et il faudra débourser 129 $ en plus pour l’acquérir.

Même chose pour le stylet, facturé cette fois 99 $.

Une tablette compacte et bien finie

La fiche technique de la tablette est correcte, sans être non plus inoubliable. Elle embarque un écran de 10,1 pouces capable d’afficher du 1800 x 1200 et un Pentium Gold 4415Y couplé à 4 ou 8 Go de RAM. Le stockage est compris entre 64 et 128 Go. En plus du connecteur magnétique et de la prise d’alimentation, l’ardoise est équipée d’un connecteur USB Type-C 3.1.

Elle profite aussi d’une webcam et cette dernière sera en mesure d’identifier le propriétaire de la tablette grâce à la reconnaissance faciale.

La Surface Go proposera neuf heures d’autonomie et elle sera proposée en premier lieu en version WiFi. Microsoft lancera ensuite une version 4G dans les mois à venir. La tablette sera propulsée par Windows 10 S.

Mots-clés : MicrosoftSurface Go

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.