Samsung s’intéresse depuis plusieurs années au secteur de la santé et il travaillerait en ce moment sur des patchs intelligents et connectés.

La marque coréenne est certes connue pour ses téléphones et ses téléviseurs, mais elle s’intéresse également à de nombreux autres secteurs et la santé connectée en fait partie.

Samsung et la santé connectée, une histoire qui remonte à plusieurs années

En 2015, l’entreprise a ainsi levé le voile sur un nouveau processeur pensé pour les coachs électroniques, un processeur versant dans le suivi de la santé : le Bio Processor.

Quelques mois plus tard, à l’occasion du CES 2016, elle a remis le couvert en levant le voile sur le S-Patch, un drôle de patch connecté à coller sur la poitrine d’un patient. Plutôt complet, le produit était notamment capable de mesurer le rythme cardiaque de l’utilisateur en temps réel et il pouvait en outre se synchroniser au smartphone ou à la tablette d’un médecin grâce à sa puce Bluetooth.

Depuis, les mois ont passé et le Bio Processor de Samsung a fini par sombrer dans l’oubli. Lui, mais aussi tous les appareils qui auraient potentiellement pu profiter de ses services.

Il semblerait cependant qu’il soit sur le point de faire son come back.

Samsung a en effet présenté un nouvel appareil aux experts de la FCC en vue d’obtenir une certification. Présenté comme le S-Patch 3, il est décrit comme un système de surveillance axé sur la santé.

Le document s’accompagne d’un visuel mettant en scène un appareil composé d’une lanière en plastique et de deux embouts ronds aux allures de ventouses. Il ne donne malheureusement pas plus de détails et on ignore du coup quelles fonctions proposera le produit.

Mots-clés : Samsung
David Eisenberg

David Eisenberg

Rédacteur passionné
Passionné par les nouvelles technologies, David a longtemps travaillé comme formateur avant de se lancer comme pigiste freelance. Il travaille aussi sur la Fredzone.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.