Sony a profité du dernier IFA pour présenter deux nouveaux objets connectés, la SmartWatch 3 et le SmartBand Talk. Le géant nippon a organisé hier une soirée spécialement dédiée à ses nouveaux produits. J’ai donc eu l’occasion de prendre en main son dernier coach électronique.

Le Talk vient succéder au SmartBand SWR10 (testé ici) et s’il lui ressemble beaucoup, force est de constater qu’il pousse le concept un peu plus loin que ce dernier.

Il se présente sous la forme d’un module accroché à un bracelet en silicone, avec deux versions au choix : une blanche, et une noire. Comme le SWR10 avant lui, il sera parfaitement possible de le déloger de son logement et de lui adjoindre un bracelet d’une autre couleur.

Un système de notifications, un coach électronique et un kit mains libres, tout ça dans un seul et même appareil

Sony a également intégré un écran sur la face supérieure du module. Point intéressant, la marque a opté pour un écran à encre électronique. Comme celui de nos liseuses, en somme. Sa diagonale atteint 1,4 pouces, avec une résolution en 296×128 et une densité de pixels de 192 ppp. Outre le fait de rester parfaitement lisible en toute occasion, il présente l’intérêt de consommer peu d’énergie.

L’autonomie de l’appareil est estimée à trois jours, mais il faudra attendre d’avoir l’appareil entre les mains pour savoir si ce sera réellement le cas.

L’écran n’étant pas tactile, Sony a ajouté trois boutons à la tranche du capteur. Il nous permettront de naviguer entre les différentes applications chargées par défaut.

De ce côté là, et bien le SmartBand Talk n’a pas grand chose à envier à la concurrence. S’il sera capable d’afficher les notifications de notre téléphone, il nous permettra aussi de suivre notre activité et de connaître le nombre de pas parcourus dans la journée, le nombre d’heures passées dans les transports en commun ou même la durée de notre sommeil.

Ces données seront directement synchronisées avec Lifelog, bien sûr.

Mais il y a mieux car le SmartBand Talk peut aussi être utilisé comme combiné téléphonique. Il intègre ainsi un microphone et un haut-parleur afin que nous puissions communiquer avec nos proches sans avoir besoin de poser les mains sur notre téléphone.

Si besoin est, nous pourrons aussi créer des mémos vocaux en un instant.

Ce n’est pas vraiment une surprise, mais le Talk est traité pour résister à la poussière et aux éclaboussures. Il pourra aussi être immergé dans l’eau, à la condition expresse que son porteur ne descende pas à plus de 1,5 mètre de profondeur.

Ne l’ayant pas appairé à mon téléphone, je ne peux pas juger des fonctions du produit, mais il n’y a rien à redire sur ses finitions. Ses boutons réagissent bien sous les doigts et la navigation au sein des différents modules est particulièrement intuitive.

Sony a opté pour une interface très dépouillée, très minimaliste et ça rend le produit à la fois accessible et amusant à utiliser. J’aime beaucoup, et j’ai hâte de l’avoir en test.

Frédéric Pereira

Frédéric Pereira

Éditeur en chef
Blogueur depuis 2007 sur la Fredzone, Fred est avant tout un passionné de numérique qui adore partager ses découvertes avec les autres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.