De nos cinq sens, c’est généralement notre vue qui est le plus sollicité par nos terminaux nomades et par les « wearables », ou objets connectés. Un chercheur japonais est cependant bien décidé à bousculer nos habitudes. Kazuhiro Taniguchi, c’est son nom, a ainsi développé la toute première oreillette connectée du marché : la Ear Switch.

Compacte, elle vient se positionner sur l’oreille gauche, fermement maintenue par une collerette reposant contre le crâne. Elle embarque un certain nombre de capteurs et de composants, dont un compas numérique, un baromètre, un gyroscope, un haut-parleur, un microphone, une batterie et une puce GPS.

Grâce à ces éléments, le dispositif sera capable de localiser avec précision son porteur. Il pourra ainsi lui présenter les monuments situés autour de sa position, ou même le guider à travers les rues des plus grosses métropoles de la planète.

L’oreillette sera capable de reconnaître des ordres vocaux, mais elle pourra aussi analyser les mouvements de la mâchoires. Il ne sera donc pas nécessaire de lui hurler dessus pour en prendre le contrôle.

La Ear Switch n’existe pour le moment qu’à l’état de prototype. Son créateur est actuellement en train de chercher un partenaire en vu d’une éventuelle commercialisation. S’il parvient à ses fins, alors l’appareil pourrait arriver sur le marché dès l’année prochaine.

Source

Frédéric Pereira

Frédéric Pereira

Éditeur en chef
Blogueur depuis 2007 sur la Fredzone, Fred est avant tout un passionné de numérique qui adore partager ses découvertes avec les autres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.