Apple peut être fier d’elle. D’après Strategy Analytics, l’Apple Watch a en effet dominé le marché des montres intelligentes en 2018. Il est évidemment très difficile d’être surpris.

Apple n’aime pas les chiffres. L’entreprise américaine s’arrange en effet toujours pour n’en divulguer aucun, sauf bien entendu lorsqu’ils abondent dans son sens. Le meilleur exemple est sans doute celui de l’Apple Watch. Aucun chiffre officiel n’a été rendu public.

L’Apple Watch marche toujours autant

Strategy Analytics a donc mené l’enquête afin d’évaluer le volume des ventes réalisées par la société. Ces données sont à prendre avec prudence, mais l’Apple Watch aurait semble-t-il rencontré un franc succès en 2018.

Apple détiendrait en effet 51 % du marché mondial des montres intelligentes.

Un marché florissant. Toujours selon la même source, les expéditions de montres intelligentes auraient en effet bondi de 56 % par rapport à l’année précédente pour atteindre les 45 millions d’unités.

Fitbit serait d’ailleurs bien placé lui aussi puisqu’il talonnerait Apple de peu. Samsung viendrait ensuite en troisième position, suivi par Garmin.

Un succès logique

Neil Mawston, le directeur exécutif de Strategy Analytics, donne aussi d’autres chiffres dans son rapport. Apple aurait ainsi vendu 9,2 millions de montres au quatrième trimestre 2018, soit une hausse de 18 % par rapport au même trimestre de l’année d’avant. En revanche, tout ne serait pas rose pour la marque à la pomme. La concurrence se ferait en effet de plus en plus vive. Samsung et Fitbit afficheraient ainsi de très bons chiffres eux aussi.

Faut-il réellement être surpris du succès de l’Apple Watch ?

Non, bien sûr. Apple est à la tête d’un écosystème vaste composé de plusieurs appareils différents, des appareils pensés pour fonctionner ensemble. La montre connectée de la marque n’est donc pas un produit à part et il s’inscrit dans une dynamique plus vaste. Les ventes de la montre sont donc aussi soutenues par celles de l’iPhone.

Mots-clés : AppleApple #Watch
David Eisenberg

David Eisenberg

Rédacteur passionné
Passionné par les nouvelles technologies, David a longtemps travaillé comme formateur avant de se lancer comme pigiste freelance. Il travaille aussi sur la Fredzone.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.