ABUS, une entreprise allemande, vient de présenter un nouveau produit : le 770A SmartX. Comme son nom ne l’indique pas forcément, ce dernier se présente sous la forme d’un antivol connecté. Il utilisera donc notre smartphone comme clé.

Peu de surprise au niveau du design. Le produit ressemble aux antivols classiques et il fonctionne de la même manière. Il viendra donc se placer au niveau de la roue arrière. Plus précisément entre la roue et le cadre.

770A SmartX, l’antivol connecté pour vélo

Une fois verrouillé, le 7710A SmartX assurera un maintien optimal. Il sera en effet censé barrer la voie aux voleurs.

Sa principale particularité a trait à son fonctionnement. Ici, pas de serrure ou de code à saisir. L’antivol utilise le smartphone comme clé. L’utilisateur pourra ainsi activer ou désactiver le produit à l’aide d’une application disponible sur iOS et Android.

Pour éviter les mauvaises surprises, le constructeur a opté pour une connexion chiffrée. Il sera donc en théorie impossible d’intercepter les données transitant entre le téléphone et l’antivol.

Il y a plus intéressant cependant. Le 770A SmartX intègre également une fonction de localisation. L’utilisateur pourra ainsi connaître son dernier emplacement en utilisant son application. Il aura également la possibilité de le verrouiller à distance.

Un système de localisation et une alarme

Pour dissuader les voleurs les plus entreprenants, ABUS a également intégré une alarme de 100 décibels à son produit. Elle retentira automatiquement lorsqu’une personne tentera de défaire l’antivol par des moyens inusités.

Seule ombre au tableau, le 770A SmartX repose sur une batterie et l’utilisateur devra penser à la recharger régulièrement.

Le prix n’est pas donné. Dans sa version de base, le 770A SmartX est proposé à 199,95 €. I atteindra cependant les 219,95 € dans sa version la plus chère. Lancement prévu en juin.

Mots-clés : featured

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.