Il y a plus de deux ans maintenant que nous avons été présentés aux Google Glass, ces lunettes connectées qui ont enthousiasmé la sphère high-tech au point d’en parler régulièrement. Seulement voila, l’enthousiasme s’essouffle un peu, et de nombreux développeurs quittent même le navire.

En effet, Reuters a contacté plusieurs développeurs qui avaient commencé à développer des applications pour les Google Glass dès leurs débuts. Au nombre de 16 bien exactement, 9 d’entre eux ont déclaré qu’ils avaient abandonné leurs projets.

Par ailleurs, du côté de chez Google lui-même, l’histoire ne se porte pas spécialement mieux : trois personnes ont quitté l’équipe de développement du projet, et le géant de la recherche, s’il déclare être toujours aussi excité par les Google Glass, ne montre plus aucun signe d’une sortie globale depuis bien longtemps.

Et c’est bien ça le problème finalement.

Un problème qui avait déjà été soulevé lorsque l’application Twitter for Glass elle-même avait quitté la boutique d’application des lunettes connectées : ces dernières n’ont que trop peu d’utilisateurs, et les compagnies n’ont plus envie d’investir des moyens dans des équipes de développement entièrement dédiées à des outils utilisés par une dizaine de personnes dans le monde.

En effet, si les Google Glass peuvent être achetées, elles ne peuvent l’être qu’aux États-Unis et, depuis peu, en Grande-Bretagne, via ce qui est toujours appelé un programme d’exploration, soit un programme de test, et pour le prix exorbitant de 1 500$.

Dans ces conditions, on ne peut que comprendre le nombre très faible d’utilisateurs, bien que le wearable en lui-même persiste à rester attirant. Et après tout, quand bien même une personne aurait une telle somme à dépenser dans les Google Glass, et une envie furieuse de posséder ces lunettes, cette idée de programme d’exploration doit en refroidir plus d’un : ce test dure depuis bien trop longtemps, et beaucoup doivent se dire que ça en restera là, et que les Google Glass seront abandonnées.

Une seule chose est sûre : si Google veut continuer à conserver un certain enthousiasme pour Glass, il devient de plus en plus nécessaire que la firme réagisse.

Mots-clés : GoogleGoogle Glass
Jérémy Heleine
Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur la Fredzone et ici-même.

2 commentaires

  1. C’est vrai que l’aspect « projet », « en développement », « en test » etc. dure depuis très longtemps. Tout le monde parle des Google Glass, on les aperçoit par ci par là mais les démonstrations concrètes sont rares. Le projet est en train de s’essouffler et c’est vraiment dommage. Il faut en terminer avec ce « programme d’exploration » et passer à la commercialisation concrète à mon avis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.