Les Google Glass seraient-elles dans la tourmente ? Il faut croire. Preuve en est, le géant américain vient d’annoncer une très mauvaise nouvelle, soit la fermeture de toutes les boutiques physiques dédiées à ses lunettes connectées.

Les Glass Basecamps, c’était leur nom, ne s’adressaient pas vraiment au grand public. En réalité, ces endroits permettaient aux développeurs de récupérer leurs lunettes et de profiter du support technique proposé par le géant américain.

Vers la fin des Google Glass ?

Il en existait quatre dans le monde. Trois aux Etats-Unis, un à Londres. Ils sont évidemment toutes concernées par cette mesure.

Qu’est ce qui a motivé Google à prendre une telle décision ? C’est difficile à dire. D’après le Community Manager du projet, la plupart des ventes se feraient en ligne ou au téléphone et la firme souhaiterait par conséquent se concentrer sur ces solutions plutôt que sur ses boutiques.

Ce qui peut aisément se comprendre, bien sûr. Le coût n’est pas le même.

Mais le coeur du problème est ailleurs. Google donne surtout l’impression de se désintéresser de son projet.

Preuve en est, et comme Jérémy vous l’expliquait la semaine dernière, pas moins de trois personnes ont quitté l’équipe travaillant sur les Google Glass. Pire, Sergey Brin a même arrêté de les mettre et c’est évidemment de très mauvais augure pour la suite des événements.

Bref, comme dirait l’autre, ça sent un peu le sapin.

Mots-clés : GoogleGoogle Glass
Frédéric Pereira

Frédéric Pereira

Éditeur en chef
Blogueur depuis 2007 sur la Fredzone, Fred est avant tout un passionné de numérique qui adore partager ses découvertes avec les autres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.