Les objets connectés ne servent pas uniquement à suivre notre activité ou à afficher des notifications en provenance de nos téléphones portables. Bien utilisés, ils peuvent également aider les gens à dépasser leur(s) handicap(s) et le Finger Reader en est un très bon exemple.

Imaginé par des chercheurs du MIT, ce dernier se présente sous la forme d’une bague à placer à son index. Attention cependant car on est ici très loin du simple anneau.

L’appareil est effectivement beaucoup plus massif et beaucoup plus imposant qu’une alliance ou même qu’une chevalière.

Une bague massive, capable de lire les mots pointés par l’index de l’utilisateur

Et cela n’a rien d’étonnant car il embarque des circuits imprimés, une micro-caméra et un haut-parleur.

A quoi servent tous ces composants ? A lire de vive voix les mots pointés par l’index de l’utilisateur et c’est précisément ce qui fait toute la beauté de la chose puisque ce dispositif va permettre aux malvoyants de lire n’importe quel roman sans avoir besoin d’investir dans une édition spéciale.

Mieux, grâce à cette bague, ils pourront aussi savoir ce qui est écrit sur leur boite de céréales ou sur n’importe quel support. Ce qui inclue les liseuses numériques mais aussi les ordinateurs et les tablettes tactiles. Cela n’a l’air de rien mais le Finger Reader pourrait parfaitement changer la vie de millions de personnes à travers le monde.

Mais voilà, tout n’est pas parfait pour autant et ce dernier n’est pas encore disponible dans le commerce. Pour le moment, il ne s’agit que d’un prototype et il faudra sans doute attendre encore quelques mois, ou même quelques années, avant qu’il ne soit commercialisé.

On termine avec une vidéo de démonstration.

https://www.youtube.com/watch?v=u7pwr_xmGUQ

Mots-clés : Finger Reader
Frédéric Pereira

Frédéric Pereira

Éditeur en chef
Blogueur depuis 2007 sur la Fredzone, Fred est avant tout un passionné de numérique qui adore partager ses découvertes avec les autres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.